Seminário de Estudos Medievais: "La transposition du langage juridique au langage figuratif. Quelques exemples tirés des manuscrits de « droit civil » de la BnF (XIII-XIV siècle)" - Viviana Persi (Centre d’Histoire Judiciaire - Université de Lille 2)
13.07.2022 | 16:00 | Sessão via Zoom

Link de acesso à sessão: https://videoconf-colibri.zoom.us/j/85180152562?pwd=MHpaU1BRQUcvUXRaMnVwcE55NjR4UT09

 

Cette contribution analyse les illustrations du Corpus iuris civilis figurant dans un groupe de manuscrits actuellement conservés dans la collection latine et dans les nouvelles acquisitions latines de la BnF. Ce corpus comprend une quarantaine de manuscrits enluminés autour des XIIIe (début) et XIVe (moitié) siècles en Italie du Nord, dans le sud de la France et en Catalogne. Elle s'inscrit donc dans le champ de recherche consacré à l'iconographie juridique - «  The Art of Law" - un domaine disciplinaire qui, jusqu'à présent, a surtout intéressé les historiens de l'art.

L'examen de cet ensemble d'illustrations d'un point de vue juridique montre comment de multiples fonctions peuvent être attribuées aux images. En effet, elles ne se limitent pas à décorer le texte ou à constituer un utile "index visuel" structurant le Corpus iuris, permettant au lecteur de s'orienter entre les différents libri qui le composent. D'une part, en effet, les images contribuent à la "sacralisation" du juriste, reflétant le rôle prépondérant qu'il avait fini par jouer dans la société de l'époque. D'autre part, en concrétisant l'abstraction verbale de la norme, les images constituent un support pour la mémoire des doctores iuris, et semblent opérer une correspondance visuelle entre des textes situés dans des volumes distincts du Corpus iuris civilis, mettant notamment en évidence les principes juridiques ou les cas doctrinaux que les domini legum considéraient comme importants pour leur enseignement et leurs études théoriques.

Le langage figuratif et celui de l'énoncé normatif semblent ainsi se coordonner et se concevoir l'un pour l'autre dans une relation d'enrichissement, de valorisation, d'actualisation et de clarification mutuels.